Je craque pour la mode en ligne

Soldes et E-commerce: 5 bonnes raisons faire son shopping en ligne

Je ne suis pas une adepte du shopping. Pourtant, comme beaucoup de nenettes, j’aime me sentir bien habillée. Loin d’être accro, j’ai souvent du mal à trouver des fringues qui me plaisent en boutique.

Quant à la quête du sacro saint style personnel, malgré de nombreux visionnages des Reines du Shopping sur M6 (oui, bon, ça va, les ex-chômeurs comprendront!), je ne suis toujours pas au point. J’ai bien appris que j’étais une lettre, mais franchement, ça ne m’aide pas vraiment à ne plus ressembler à un sac à patate pendant mes essayages.

Au final, flâner dans les magasins devient assez désagréable, surtout maintenant que mon emploi du temps de ministre m’oblige à m’y rendre le samedi, en même temps que vous tous. Et franchement, dans les rues et centres commerciaux le weekend, je tiens à vous l’avouer: je vous déteste cordialement.

Alors récemment j’ai craqué, et j’ai fais ma première commande de vêtements en ligne. Depuis…je n’en reviens pas de ne pas avoir franchi le pas plus tôt. Comme bien souvent, ces nouveaux usages suscitent le débat dans mon entourage,  et lorsque j’en parle, j’ai le droit à la traditionnelle liste d’arguments contre le commerce en ligne, pro-boutiques physiques. “Tu peux pas toucher ni bien voir!”, qu’on me dit.

Ok vous tous, laissez-moi vous répondre, avec 5 bonnes raisons de faire son shopping vêtement en ligne (encore plus vraies en cette période de soldes).

Raison n°1 – Le temps libéré

Je fais mon shopping, quand je veux et où je veux – bien souvent dans le canapé!

Plus besoin de perdre mon précieux samedi à parcourir des centres commerciaux et rues commerçantes bondés. En quelques clics, j’y suis, et j’en sors. Et, le top du top, je n’ai plus besoin de faire 10 magasins différents avant de trouver quelque chose de mettable.

Raison n°2 – Les vendeuses

“ça vous va très bien, ça vous mets bien en valeur” me dit-elle.

Face au miroir, je me trouve des airs de petit jésus. Et je ne parle pas du chevelu glamour de la bible, mais du gros saucisson difforme lyonnais.

Les vendeuses sont censées être “le plus” de la boutique physique. Malheureusement, ce sont bien plus souvent des inconscientes prêtes à tout pour vous refiler n’importe quelle merde tant que vous êtes prêtes à la payer au prix fort.

Si toutes les vendeuses en boutique étaient capables de prodiguer des conseils vestimentaires à la Christina Cordula, j’irai peut-être encore dans les magasins. Mais non, elles semblent visiblement toutes là pour vous rappeler que vous êtes potentiellement grosse ou moche, ou simplement vous faire porter n’importe quoi.

Quelques phrases types, suivies de leur traduction:

  • “N’hésitez pas à nous demander, on a d’autres tailles en réserve” 
    = “si t’essaie de passer ton cul dans cette jupe tu vas me craquer la couture grosse vache, alors pose ça et va chercher ton 44.”
  • “Cette couleur vous va bien au teint” 
    “ce vert kaki est absolument invendable en dehors des soldes, donc si tu pouvais me soulager d’un exemplaire au prix fort, ça serait toujours ça de pris”
  • “ça met bien en valeur vos formes”
    = “Je n’imaginais pas que tu avais autant d’étages de bourrelets que le bonhomme Michelin avant que tu te glisses dans cette combi moulante”

Exception à cette règle, les vendeurs hommes gays, qui sont de bien meilleur conseil que leurs consoeurs. Et pour cause, ils sont souvent plus honnêtes, et ne vous laisseront pas repartir affligés d’une tenue qu’ils ne laisseraient pas porter à leur pire ennemie.

Achat vêtement en ligne, pour ou contre?
Déchiffrer les tendances de la mode, une discipline au delà du sens commun

 

Raison n°3 – Cabine d’essayage à domicile

“Peut-être que ce haut ne me va pas parce qu’il n’est pas assorti à mon pantalon”, ou “j’aurais du penser à mettre mes collants/ telle paire de chaussure avant de venir ici” … Je suppose que je ne suis pas la seule à avoir complètement craqué pour ce magnifique haut tendance avec imprimé “original”  en boutique, avant de rentrer chez moi et de me rendre compte qu’en fait, il était juste immettable.

Ce n’est pas nécessairement de sa faute, et tout seul, je l’aime bien, mais vraiment, avec mes autres fringues, on est loin de la folle histoire d’amour que j’imaginais dans ma tête. Avec la commande en ligne, votre cabine d’essayage, c’est votre dressing. Plus de “fashion faux pas” possible, sauf si vous avez des goûts de chiotte. Dans ce cas, on ne peut vraiment plus rien pour vous.

Raison n°4 – Changer d’avis ne me pose plus de problème

Avec la livraison et le retour gratuit, si je ne me sens pas à l’aise avec l’un des vêtements commandés, si la taille, la couleur, la matière, la coupe ne va pas, ou si je sens qu’il s’accordera difficilement avec mon style / ma garde robe, je le remets dans le carton, le dépose dans un point relais en allant au travail le lendemain matin… et voilà.

Pas de déplacement en boutique, pas de ticket de caisse (oui, ce fameux bout de papier qui disparaît subitement du fond du sac plastique quand vous en avez besoin), pas de vendeuse (encore elle!) qui vous jette un regard noir parce que vous avez osé changer d’avis. Pas de frais, pas de culpabilité, et remboursement quasiment instantané sans qu’on essaie de me refourguer un bon d’achat ou une autre taille à la place: simplement la liberté de commander sur un coup de coeur et de renvoyer sur un coup de tête!

Raison n°5 – Les soldes, toute l’année!

La mécanique est bien huilée. Les commerçants en ligne de vêtements ont bien compris que nous étions des feignasses. Si nous ne nous déplaçons plus en boutique, c’est parce qu’on n’a plus le temps ni l’envie, et on aime donc faire venir la montagne à nous. Appliqué aux promotions, cette politique est redoutable. Petite mise en situation:

“Hey, Miss, tu te souviens de ce superbe haut que tu trouvais un peu cher lors de ta dernière visite et que tu as ajouté a tes préférés? Ben figures-toi qu’il est en promo. Ouep. -40%, rien que ça. Par contre tu devrais te grouiller parce que le stock n’est pas ouf. Comme d’habitude, la livraison est gratuite, et puis si ça ne va pas, tu me le renvois. Jt’en voudrais pas.

PS: je te mets le lien vers le produit juste en dessous, t’as qu’a cliquer. J’avais peur que tu le retrouves plus.”

C’est grosso modo en ces mots que l’emailing de Zalando s’adresse à moi. Au moins une fois par semaine. Je crois que je n’ai rien à ajouter, si ce n’est.. comment, mais COMMENT RÉSISTER BORDEL?

Alors oui, j’étais moqueuse au début, et je trouvais la pub sincèrement ridicule. Maintenant, je fais comme tout le monde, j’étouffe mon petit cri de joie quand j’ouvre la boîte aux lettres, avant de filer essayer tout ça, mon colis sous le bras.

Et vous, avez-vous déjà franchi le pas du shopping en ligne?

 

 

Exprime toi, les commentaires sont là pour ça ;)